JIA ZHANGKE

2015

En 2015, la SRF a honoré le cinéaste chinois Jia Zhangke.

Jia Zhangke a donné une master class après la projection de son film Platform au théâtre Croisette, le jeudi 14 mai 2015, animée par Olivier Père.

Lors de la cérémonie d'ouverture de la Quinzaine des réalisateurs, les coprésidents de la SRF Céline Sciamma et Pierre Salvadori, accompagnés d'Yvan Guyot de Canal+ Cinéma ont remis le prix au cinéaste.

« Vos films nous ont ébloui par leur vitalité. Votre aspiration à la liberté, votre capacité à capter la rapidité des changements de la société chinoise, à montrer sa corruption, sa violence, avec lucidité et subtilité, votre engagement envers la jeune génération, font écho à chacun d’entre nous. Vos films sont des poèmes visuels, où chaque plan apporte, par sa précision, un mouvement de pensée.

Nous voulons saluer chez vous l’artiste engagé, indépendant, le poète, le visionnaire.

Chacun de vos films est précieux car il nous instruit sur la société chinoise, mais aussi sur l’homme, sa solitude et son chemin spirituel.

Vous êtes le témoin de ces vies.»

Extrait de la lettre envoyée à Jia Zhangke par le Conseil d’Administration de la SRF : Stéphane Brizé, Laurent Cantet, Malik Chibane, Catherine Corsini, Frédéric Farrucci, Pascale Ferran, Denis Gheerbrant, Esther Hoffenberg, Cédric Klapisch, Héléna Klotz, Sébastien Lifshitz, Anna Novion, Katell Quillévéré, Christophe Ruggia, Pierre Salvadori, Céline Sciamma et Jan Sitta.

Programmation: 

■ Carte Blanche à Jia Zhangke
le jeudi 14 mai 2015 à 14h30 au Théâtre Croisette (JW Marriott) 

Projection de PLATFORM à 14h30, suivie d’une Masterclass à 17h animée par Olivier Père, avant la remise officielle du trophée, à 19h30, au Théâtre Croisette, pendant la Cérémonie d’ouverture de la Quinzaine des Réalisateurs.

PLATFORM (站台, ZHANTAI) de Jia Zhangke
Chine - 2001 - 2h35 - fiction
 Hiver 1979, à Fenyang, une ville reculée du Nord de la Chine. Une troupe de théâtre doit faire des pièces de propagande. Les jeunes acteurs se plient à l’exercice en rechignant, parfois en parodiant les chansons officielles. Ils essaient aussi de vivre leur jeunesse, fascinés par ce qui vient du sud (Hong-Kong) ou de l’Occident. Petit à petit, la troupe change : elle devient privée, doit jouer des chansons plus légères, et se retrouve bientôt hors de Fenyang, sur les routes, à faire du cirque puis du rock. Mais cette quête ne mène nulle part…

> Le Carrosse d'Or est parrainé pour la treizième année consécutive par CANAL+ CINEMA